Coronavirus :
Fiducie bilatérale

Le gouvernement fédéral et les différents Länder ont maintenant fourni une véritable palette de mesures législatives et économiques. Du point de vue des prêteurs, cela n’est cependant toujours pas suffisant. Un prêt continuera à être porteur de risques.

Gestion professionnelle des instruments d’aide par le biais de la fiducie bilatérale

Le gouvernement fédéral et les différents Länder ont maintenant fourni une véritable palette de mesures législatives et économiques. Du point de vue des prêteurs, cela n’est cependant toujours pas suffisant. Un prêt continuera à être porteur de risques.

Déjà, en temps normal, être entrepreneur est un défi. Néanmoins, dans la crise actuelle, beaucoup de ces entrepreneurs vont jusqu’aux limites du possible. Ils doivent maintenant surveiller beaucoup de choses à la fois, en plus des affaires quotidiennes déjà exigeantes : les marchés s’effondrent brusquement, les chaînes d'approvisionnement volent en éclats et ils doivent repenser le financement de l'entreprise. Le danger est grand que dans cette situation confuse, les entrepreneurs prennent des décisions erronées, superficielles ou insuffisantes.

Pour les deux parties, emprunteur et prêteur, une mesure organisatrice et stabilisatrice est donc cruciale, qui a d’une part la situation en main et conserve une vue d'ensemble et, d'autre part, permet de fournir une assistance et un soutien actifs. La fiducie bilatérale répond à ce profil d‘exigences : le fiduciaire intervient temporairement en lieu et place de l'actionnaire et veille à ce que les mesures opérationnelles et financières essentielles soient mises en œuvre de manière à renforcer la confiance jusqu'à ce que les emprunteurs aient surmonté cette crise spécifique. Parallèlement, le fiduciaire professionnel prend en charge la gestion des instruments d’aide. La fiducie bilatérale garantit ainsi que les mesures de restructuration et de soutien nécessaires sont mises en œuvre de manière professionnelle et appropriée, dans l'intérêt des prêteurs et des emprunteurs.

 


Vos interlocuteurs


Lire plus

Retour